Publié par : reopen911 | mars 9, 2008

Les banques US pourraient essuyer 325 milliards de pertes dans un choc « systémique d’appel de marge », selon la JP Morgan

« Les banques de Wall Street, font face à un choc « systémique d’appel de marge » qui pourrait leur faire perdre 325 milliards de dollars en raison de la détérioration des titres subprime, affirme la banque JP Morgan Chase dans un rapport publié ce vendredi. » Le Tsunami de la crise du crédit enfle de jour en jour et prend la tournure d’un désastre majeur qui risque de dévaster l’économie réelle. Attachez vos ceintures, la crise ne fait que commencer et s’annonce sévère.

Par Walden Siew, Reuters, 8 mars 2008

JP Morgan, qui a envoyé un avis de défaut à la Thornburg Mortgage Inc après que cette entreprise n’ait pu honorer un appel de marge de 28 millions estime que ces appels de marge et les défauts de paiement qu’ils provoquent vont s’amplifier. Un fonds d’investissement appartenant au Carlyle Group a également fait défaut sur un appel de marge de 37 millions de dollars cette semaine.

« Un credit crunch systémique est en cours, provoqué par les dépréciations de titres subprime auxquelles les banques ont procédé, » avertit ce rapport co-signé par l’analyste Christopher Flanagan. « Nous pourrions décrire cette situation comme celle d’un d’appel de marge systémique. »

La crise du crédit qui a commencé il y a environ un an va probablement s’intensifier après la publication vendredi des mauvais chiffres sur l’emploi aux USA, qui « signalent très certainement une récession », estime la JPMorgan.

Le coût de la prime de risque associée aux obligations émises par les entreprises a atteint un nouveau record vendredi, dépassant les niveaux observés en octobre 2002 lors de l’explosion des faillites qui avait suivi l’éclatement de la bulle Internet. Les employeurs US ont procédé à des réductions d’effectifs en février pour le deuxième mois consécutif, détruisant 63000 emplois, ce qui représente la plus importante baisse mensuelle depuis près de cinq ans, selon le ministère du Travail américain.

« La faiblesse des chiffres de l’emploi en février indique que l’économie est en récession » constate la JP Morgan.

Le document de la JP Morgan contient de sombres prévisions pour l’immobilier lié au subprime. La banque, prévoit que la chute des prix dans le secteur atteindra 30%, au lieu de 25% dans sa précédente prévision. Ces prix ont baissé de 14% depuis la mi-2006, indique JP Morgan.

La publication des chiffres de l’emploi aux États-Unis intervient après l’annonce par la Fed qu’elle allait augmenter le montant de ses prêts à court terme (TAF) de 100 milliards de dollars afin de rassurer les marchés du crédit. La situation des assureurs obligataires, les monolines, et leurs efforts pour garder leurs notations pèse également sur l’atmosphère des marchés.


Publication originale Reuters, traduction Contre Info

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :