Publié par : reopen911 | septembre 21, 2008

Très loin de l’âge de raison… le 11-Septembre toujours traité de manière irrationnelle par les médias !

Posté par Kyja le 21/09/2008

Quelques jours en septembre…

Notre communiqué de presse de la rentrée était intitulé, sous forme de question légèrement provocatrice : 11 septembre 2008, 7 ans après… L’âge de raison ?
Il semble bien que la réponse soit… non. Les années se suivent et les médias, campés sur leurs certitudes, s’écartent toujours plus d’un débat contradictoire sur ce qui s’est réellement passé le 11 Septembre 2001. Malgré le temps écoulé depuis les attentats, les médias restent dans le passionnel voire l’irrationnel et le discours raisonné et raisonnable est impossible à établir. Toutefois, nous avons également noté…

Quelques signes encourageants d’ouverture !

Commençons par les points positifs de cette rentrée. Cette 7ème commémoration du 11/9 fut des plus riches. Notre site a connu une fréquentation record avec pas moins de 200 000 visiteurs uniques depuis début septembre, avec une pointe à 25 000 le 11 septembre 2008, et nos questionnements ont été débattus sur des centaines de sites, de blogs et de forum.

Une fois encore ceci est un signe clair et évident que ce sujet intéresse, voire passionne nos concitoyens. Contrairement à l’année dernière, les médias n’ont pas cherché à occulter ce phénomène. On se souvient en effet que le sondage d’août 2007 ainsi que la déclaration sans ambiguïté de M. Fidel Castro (alors encore chef de l’État cubain) avaient été tous les 2 passés sous silence.

Autre point positif, des centaines de personnes se sont retrouvées un peu partout en francophonie dans le cadre de notre « semaine de la vérité », mais aussi dans le monde, afin de commémorer cette tragédie et surtout d’appeler à la mise en place d’une nouvelle enquête indépendante sur ces attentats.

Près de 400 citoyens de 10 nations européennes ont affronté une météo capricieuse à Bruxelles pour la deuxième manifestation United for Truth. En France, des centaines de citoyens, dans une démarche pacifiste et démocratique, ont commémoré cette tragédie lors de rassemblements autour de bougies, des dizaines de projections & débats ont eu lieu à travers toute la France, comme par exemple à Paris l’avant-première du documentaire Zéro – Enquête sur le 11 Septembre 2001 qui a fait salle comble (250 spectateurs, sans compter les dizaines d’autres qui n’ont pas pu rentrer à notre grand regrêt) ou encore la projection de 9/11 Press for Truth qui a réuni 90 personnes à l’invitation du Mémorial de Caen, lieu de mémoire et surtout de réflexion sur la systémique de la guerre, qui a accueillie l’association ReOpen911 et lui a permis d’organiser et d’animer cette projection/débat.

Nous avons aussi eu droit à plusieurs articles de presse sérieux et équilibrés sur le 11-Septembre :

Mais la chasse aux sorcières continue !

Malheureusement, les articles cités, travaux de quelques journalistes sérieux et surtout courageux, ne sauraient peser lourd face au véritable déchaînement d’attaques diffamatoires dont le « Mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre » a été victime dans les médias de masse cette année encore.

Tout commence avec la polémique lancée par Jean-Marie Bigard, quelques jours avant le septième anniversaire du 11-Septembre. Cet artiste humoriste, dont les propos ne devraient logiquement pas avoir autant d’importance que ceux d’un intellectuel comme le professeur David Ray Griffin qu’il cite, a été victime d’une campagne de dénigrement assez incroyable mais pas surprenante puisque nous avions déjà connu cela lors de l’affaire Marion Cotillard.

Jean-Marie Bigard a été accusé de tout : de naïf, de fou, de révisionniste, voire de con (Marion Cotillard quant à elle avait été qualifiée de cruche) si bien qu’il a décidé, à travers un communiqué laconique « de ne plus jamais parler de ce sujet » et, encore plus révélateur et inquiétant du point de vue de la liberté d’expression dans le pays des lumières et au XXIe siècle, de « ne plus jamais exprimer des doutes » !

Une fois de plus, aucune réponse sérieuse sur le fond ne fut apportée pas ses détracteurs. Ses propos, par ailleurs critiquables selon nous, car fort éloignés de la position de notre association parce que bien trop affirmatifs, ont été déformés (jusqu’à proférer que Bigard aurait dit « pas d’avions sur les twin towers ! ») et rejetés par une horde de pseudo-experts racontant tout et n’importe quoi sur ce dossier extrêmement complexe.

Comme lors de l’affaire Cotillard, cette fronde omnisciente a engendré, une fois encore, une vague de réactions de la part des citoyens, qui, elle, fut par contraste majoritairement courtoise, équilibrée, sourcée et argumentée face aux lacunes et à l’incompétence de ces « experts » auto-proclamés. Nous nous souviendrons par exemple de Géraldine Muhlmann, dans l’émission On refait le monde (de Nicolas Poincarré sur RTL) qui déclara crânement que « jamais les tours ne s’étaient effondrées en 10 secondes », durée qui figure pourtant noir sur blanc page page 457 de la version française du Rapport de la Commission (Editions Alban), ou de M Baloche invité de France24, qui incrimine le fuel des avions ayant dévalé les cages d’ascenseur des tours pour affaiblir l’ensemble, ineptie que même le rapport officiel du NIST n’évoque plus comme une cause possible.

Une nouvelle tendance : ces Français qui n’y croient pas !

Cette rentrée a aussi été marquée par une série d’articles sur ces citoyens que les médias aiment à présenter comme les « conspirationnistes ». Confrontés aux réactions de plus en plus massives de ces sceptiques vis-à-vis d’une couverture médiatique que ces derniers estiment scandaleuse, plusieurs journalistes ont décidé d’aller à la rencontre de ces citoyens crédules et endoctrinés qui auraient perdu tout repère avec la réalité. Ainsi avons-nous rencontré des journalistes du Nouvel Observateur, de la RTBF et encore de la TSR. Plutôt que de laisser s’exprimer AtMOH (le fondateur de ce site, pourtant interviewé), ce petit reportage helvète a préféré donner une inepte leçon de pliage de dollars US et faire intervenir Mme Nicole Bacharan « experte » auto-proclamée en politique états-unienne et… Fellow de la Hoover Institution (un think tank néo-conservateur) : voilà qui semble pour le moins étonnant quand on prétend donner la parole aux sceptiques du 11/9… 

Le but de ces journalistes n’était en aucun cas de commencer un travail qu’ils n’ont pas fait depuis 7 ans, c’est-à-dire de vérifier que la version officielle qu’ils ont reprise ne contient pas d’erreurs, d’invraisemblances, d’omissions ou de manipulations : « Nous n’avons ni le temps ni les compétences … Je ne comprends rien à ces histoires de vitesse de la chute libre… » les a-t-on même entendu admettre…

La seule satisfaction que nous aura procuré l’article publié dans Le Nouvel Obs et rédigé par deux journalistes réputés (Florence Aubenas et Christophe Boltanski) est que les sempiternelles accusations d’antisémitisme, de révionnisme ou de négationnisme semblent parfois devenir secondaires. Reste que cet article, par ailleurs rempli d’approximations et de contre-vérités nous décrit désormais comme des bobos un peu simplets, naïfs et déphasés. Le problème est que ces journalistes, qui ne connaissant de leur aveu même rien au sujet, peuvent difficilement comprendre nos motivations. Heureusement, Le Nouvel Obs nous rappelle que des «intellectuels » de secours comme l’inévitable et toujours présent Antoine Vitkine sont là pour analyser le phénomène « devenu massif. Il ne touche pas seulement quelques cercles radicaux, de gauche comme de droite, ou des illuminés qui recensent sur Internet “les maîtres de la planète: des reptiliens, mi-serpents mi-humains” … » Propos d’une folle pertinence… Et toujours aucun débat de fond !

Une affaire de plus: France 24 passée au Karcher

Malgré nos négociations, nous n’avons pas réussi à équilibrer les forces en présence lors du « débat » (un bien grand mot, mais c’est le titre de l’émission) organisé par France24. Le débat contradictoire n’a donc pas plus pu avoir lieu (contrairement à celui proposé par la première chaine de télévion russe le lendemain!). Un seul représentant des partisans d’une nouvelle enquête, AtMOH, le fondateur de ReOpen911, dut faire face à 4 contradicteurs sans compter le présentateur à charge. De plus, alors que nous nous étions mis d’accord avec la rédaction pour changer le titre de l’émission et l’intituler « les thèses alternatives du 11-Septembre », il fut changé au dernier moment en « 11-Septembre : le mythe du complot ? » (ce qui ne veut rien dire puisque la version officielle est également, de manière aussi évidente que factuelle, une théorie du complot !).

Il s’est agit d’un simulacre navrant de débat contradictoire. Dès sa présentation introductive, le présentateur Sylvain Attal n’oublie aucun poncif : « adeptes du complot« , « vecteur favori Internet », « parti pris politique »… sans en étayer aucun, l’accumulation faisant figure de démonstration; surtout, il reconnaît clairement que « le but de ce débat n’est pas du tout de mettre sur le même plan ces théories avec l’explication des événements de ce jour-là qui est étayée par des faits concrets, des témoignages mais plutôt de se demander pourquoi ces thèses conspirationnistes ont tant de succès … Nous faisons ce débat ce soir parce que la vérité ne doit pas avoir peur de quelques illuminés… » Pour les millions de nos concitoyens sceptiques de la version officielle, la messe médiatique était dite !

Par la suite, AtMOH, qui tentait courageusement d’expliciter la démarche citoyenne de l’association ReOpen911 et d’apporter des faits, fut systématiquement interrompu et ne put développer aucun de ses propos ! En bref, il fut invité pour faire acte de présence et donner ainsi l’illusion aux spectateurs qu’à France 24 on ne censure personne…

Malgré ces conditions indignes, la programmation de l’émission était en soi une faute professionnelle. En effet, il semble qu’il soit interdit en France de parler de ce sujet. Si l’on en croit un article de Rue89, suite à l’organisation de ce « débat » télévisé, Grégoire Deniau (directeur de l’information de France 24) et Bertrand Coq (rédacteur en chef de la même chaine) ont tout simplement été limogés; par la suite, les raisons officielles évoquaient sans convaincre la manière dont avait été prise la décision de produire cette émission, plutôt que son contenu même.

Pour conclure, nos médias sont donc encore très loin de l’âge de raison et d’avoir l’éthique d’accorder aux citoyens un débat contradictoire, légitime et nécessaire, s’appuyant sur les faits, les témoignages et les études qui remettent en cause la « version officielle » du 11-Septembre. Qu’en est-il de ces questions :

Comme le professeur David Ray Griffin l’explique très bien, s’attaquer au mythe de la version officielle des attentats du 11-Septembre est plus que jamais un sacrilège aux yeux des médias ! Pour nous, il s’agit d’un devoir civique et citoyen que de s’informer, sans parti pris, en gardant l’esprit ouvert et critique. Personne ne pourra nous empêcher de penser.

Association ReOpen911
www.ReOpen911.info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :